lundi 18 mars 2019

A mon Carmack...

Il m'aura fallu une semaine pour prendre le clavier...

Une semaine pour ne pas vraiment réaliser.

Je suis toujours en "mode ASV", en recul, la réalité est encore loin, flou...

Ton absence ne me frappera que lorsque je verrais ta niche vide. Ta chaine libre. Ta silhouette invisible...

Tu es parti si vite.
D'un seul coup...
Le dernier chiot que j'ai vu arrivé à la maison.
Ce dernier chiot que j'ai soigneusement choisi avec papa.

Nous voulions un chien puissant, un chien de barre pour préparer la relève d'Ipsos et de Nachka.

Nous avons fureté longtemps sur le site de l'élevage Amarok de Quimper d'où venait notre Grèv. Regardant avec attention toutes les photos des chiots disponibles.
Nous nous sommes arrêté sur toi. Grosse masse noire parmi ses frères et soeurs. Costaud, massif comparé aux autres bébés. Petit loup au pelage et au masque sombre.

Papa a "posé une option" sur toi.


Et nous sommes allé te voir à l'élevage.
Si petit mais si gros comparé aux autres chiots de ta portée !
Un futur costaud, bon sang ne saurait mentir !

L'éleveuse m'a envoyé des photos régulièrement de toi grandissant parmi les tiens et de tes nouvelles.
Quant enfin est arrivé le jour où nous avons pu aller te chercher pour te ramener à la maison...


Une fois à l'élevage, nous sommes descendu à la nurserie, dans le box de ta portée. Point de Carmack ! L'éleveuse a alors soulevé la cabane en plastique. Tu étais là. Massif, énorme par rapport aux autres mais craintif, cherchant à te cacher.

Papa t'a pris dans ses bras et tu t'y es apaisé comprenant surement que tu n'avais plus rien à craindre avec lui. Le temps de faire les papiers pour t'emmener que tu t'endormais, lové dans ses bras.

En arrivant, tu as eu le privilège de la maison en tant que chiot. Tu as été inspecté par Bleuenn qui t'as foutu la trouille. Mais très rapidement ce fût évident que tu étais un chien de meute. C'est dehors que tu voulais allé, avec la meute, pas resté avec nous et ce machin noir bizarre qui ne sent ni l'humain, ni le chien ! Tu dormiras dès le lendemain de ton arrivée dehors avec les autres. Auprès d'eux, tu trouveras même une maman de substitution en Voulk que tu suivras comme son ombre pendant des mois.
Trapu mais puissant, craintif et solitaire, tu es un loup à part dans la meute. Le dernier de la hiérarchie, qui ne fait jamais de vagues mais qui se fait souvent bousculer.
En attelage, tu intégreras la place qui t'était destinée pour y œuvrer à merveille.

En 2013, nous avons cru te perdre après l'ouverture volontaire et malveillante du portail de la maison par quelqu'un.
La meute a prit la poudre d'escampette à part Chenok. Darhan et Fenrir, ivres de liberté ont hélas étaient sourds aux dangers des hommes, traversant les rues, routes et voies expresses. Darhan ne s'en relevra pas, Fenrir sera retrouvé la patte brisée.
Toi, ton caractère craintif et solitaire, ton instinct de loup t'as mis à l'abri de ces dangers. Tu as trouvé refuge dans les bois à 2 kms de là auprès d'une porcherie qui te procurait de la nourriture. Après 2 semaines d'angoisse, plus d'une heure de négociation avec toi, tu es rentré avec ton maître, en bonne santé mais profondément changé.
Plus craintif que jamais, plus solitaire encore.

Et puis il y a quelques mois quelque chose s'est passé dans la meute.
Alors que les autres te protégeaient quand tu avais peur des bruits de pétards (t'as ton tiré dessus pendant ton séjour sauvage ?), les voilà qu'ils t'attaquent. Et pour tuer.
Une pression et une animosité constantes surtout de la part de Fenrir.
Papa t'as éloigné, t'as installé à l'atelier "avec les filles" où tu as retrouvé ton entrain et ta joie de vivre.

Et puis il y a une semaine, dimanche 10 mars, papa t'as retrouvé convulsant auprès du chenil. Il t'a emmené d'urgence au vétérinaire qui t'as gardé en soin intensif.
Rien aux analyses, rien à l'écho. Le cerveau ? AVC ? Tumeur ?
Nous ne le saurons jamais. Les autres avaient-ils senti cette faiblesse ? Avais-tu déjà fait un malaise sans que nous ne le sachions ?
Tu as sombré dans le coma en soirée.
Lundi matin, papa et maman sont venus te dire au revoir. Tu n'étais déjà plus là. Plus aucune conscience de ce qui se passait autour de toi, de la présence aimante de tes maîtres, des mains de papa sur toi.
Tu est parti en douceur entourer de leur amour ce lundi 11 mars 2019. 
Tu avais 12 ans.

Au revoir petit loup...


Sainte Anne Sur Brivet
18/03/2019


jeudi 31 janvier 2019

A Isis...

Ce matin, la nouvelle est arrivée jusqu'à nous.

Isis s'en est allée à son tour hier soir, mercredi 30 février 2019...

La jumelle de notre Bleuenn...

Je me souviens de cette petit boule de poil noire, peureuse et un brin agressive fraichement débarquée chez mes beaux-parents à Pleyben. 
Un compagnon dynamique et crachouillant pour Seb qui allait partir pour Saint Brieuc (qu'une invasion de puce rapatriera dans le Finistere. Le chaton, pas l'humain.).
Une petite terreur aux yeux d'or constamment ébouriffée mais si mignonne qu'elle fera fondre Zépoux qui cèdera pour que nous aussi nous adoptions une mini panthère.

Fine, longiligne, à la grâce de siamois d'ébène avec une queue qui a dû lui permettre de capter toutes les radios de l'Ouest Breton.
Plus indépendante que sa soeur qu'elle a côtoyé tous les 15 jours pendant une année, elle a insufflé une nouvelle vie et une nouvelle dynamique à la maison de Pleyb' ! Présence féline de miaulements, roucoulades, câlins et de jeux.
Maitresse de sa maison, de son jardin et de ses propriétaires...

Elle a ensuite suivit ses maîtres à Audierne, s'adaptant à merveille à son nouvel environnement. 
Maitresse des lieux et du quartier, elle fût adopté par tous et surtout par les grands-parents. Elle sillonnais son nouveau territoire avec la nonchalance et l'indépendance qui la caractérisait tant. Daignant tout de même lever les yeux sur les humains partageant sa vie et qui venaient là passer un peu de temps, envahissant son espace pour quelques jours. Acceptant ces petits humains bruyants et collants avec une toute nouvelle patience et douceur que l'âge lui avait fait gagner.

Mais ces derniers mois tout s'est compliqué...
Des problèmes de santé à répétition, aussi divers et variés, de plus en plus préoccupant...
Puis le diagnostic est finalement tombé... FiV positif : le sida des chats...
Hélas, une fois la maladie déclarée, tout peu aller très vite. Et c'est ce qui s'est passé...

Isis s'en est allé rejoindre sa jumelle...
Une nouvelle page se tourne...
Un nouveau vide s'installe...

Tu vas cruellement nous manquer petite panthère...

Sainte Anne Sur Brivet
31/01/2019

mardi 11 décembre 2018

BbGu, des cadeaux, un gâteau, des bougies... 2 ans !

Hier, lundi 10 décembre 2018, mon BbGu a eu 2 ans...

2 ans déjà !!!

Mon bébé n'en est plus vraiment un... 
Il devient un petit garçon, toujours dans ses couches (doudou fait pipi pot, la poupée Fraise fait pipi pot, les voitures font pipi pot (??), le chat en peluche fait pipi pot... mais pas Gurvan... Non, Gurvan, lui, il prend le pot, se balade avec, s'assoit 1/4 de tiers de seconde dessus habiller mais s'enfuit et/ou dit "non !" si on lui propose de faire pipi pot... Il n'est pas encore prêt !), qui évolue de jour en jour.

Il est très sociale, à l'opposé de ce qu'était et est sa soeur.
Il parle beaucoup, nous tient de véritables discours et commence à construire de vraie phrase. Il sait se faire comprendre et commence à avoir un bon stock de mots dans son vocabulaire.
Il a aussi un bon gros caractère de merde de breton. Il sait ce qu'il veut et ne se laissera pas faire (il se rebiffe déjà quand sa soeur le colle de trop). 
Boule d'énergie, caractériel, il s’énerve dès que quelque chose ne lui convient pas et ça peut vite partir en sucette et en (grosse) crise de nerf...
C'est aussi le pot de colle à sa maman... (Œdipe es-tu là ?)
Il est aussi très attaché à sa soeur. Ils sont très complice et jouent beaucoup ensemble même si ça part vite en énervement et donc en sucette ces temps-ci. Mais c'est chouette de les voir s'entendre si bien tous les 2.
Il adore aussi la musique et tout particulièrement la reprise de "Zombie" des Bad Wolves qu'il chante et réclame à longueur de journée.
C'est également un dingue de voitures, bus, tracteurs, pompiers, ambulances, police, motos... bref tout ce qui a un moteur !

Hier, nous avons donc fêté son anniversaire quand Zépoux est rentré du travail.
Gurvan a déballé ses cadeaux avec son papa.
Un chat en peluche qui miaule avec sa soeur et un beau tracteur John Deere avec nous.
C'est un tracteur pas vraiment adapté à son âge mais comme il joue déjà depuis longtemps avec des petites voitures Majorettes/Norev, on s'est dit que bon, tant pis, on verra bien. Et on a pas trouvé un de cette taille adapté à son âge. (Bon, j'ai pas chercher partout non plus).
Son sourire quand il a découvert le tracteur vaut bien le coup de prendre le risque d'un peu de casse.


J'ai fait un gâteau aux pommes (et rhum), celui de Mamie A (donc au rhum logique). Je sais que BbGu adore ce gâteau alors pourquoi se prendre le choux à aller en acheter un.
Et j'ai bien fait !
Après être resté un peu dubitatif avec nos histoires de bougies à souffler (il a pas trop compris d'ailleurs), il a dévoré son gâteau d'anniversaire !

Autre grande étape, Gurvan est officiellement inscrit à l'école pour la rentrée scolaire 2019 !

Mon petit miracle de décembre 2016 n'est plus ce petit bébé tant attendu...
Mon petit miracle est désormais un vrai petit boulet garçon de 2 ans...

Bon anniversaire mon petit chat !

Sainte Anne Sur Brivet
11/12/2019

vendredi 9 novembre 2018

Super Besse...

Du 4 au 9 juillet, nous avons passé quelques jours au grand air du Massif Central.
Changement de cadre, changement d'air, des paysages magnifiques.

Zépoux avait dégoté un bon plan sur le site booking. Un appart loué par cher l'été à la station de ski de Super Besse. La station la plus proche de chez nous.
Un voyage dépaysant sans devoir traverser la France pour trouver une montagne plus haute que les Monts d'Arrée (OUI ! ce sont des montagnes !! Et on s'en fou de la définition de montagne/collines, ne dite JAMAIS à un breton que sa montagne n'en est pas une !).

Nous voilà donc parti pour le Massif Central direction la splendide jolie station de Super Besse, blindée et débordante de monde l'hiver, désertique l'été.
Au moins, on a pas été déranger par les voisins !
L'appartement trouvé pour rien du tout est en fait un studio pour 4 personnes aux murs en papiers servant aux fans de glisse l'hiver. Les immeubles et hôtels sont quasi désert l'été, du coup les prix sont cassés (fracassés même) alors que l'hiver c'est juste inabordable (on a regardé pour voir et on a eu très peur et c'était déjà complet !).
C'est pas bien grands mais suffisant. Il y a tout ce qu'il faut même si c'est quand même bien vieillot. Tout aurait besoin d'un bon coup de nettoyage neuf ! Nous l'avons d'ailleurs rendu plus propre que lorsque l'on est arrivé... Les derniers occupants n'étaient pas des grands fans de ménage !! Et je ne parle pas de poussières !!!
Bref...

Nous sommes arrivés sous l'orage et avons eu 1 journée de mitigée mais le reste de notre séjour s'est fait sous le soleil !
Pas grand chose de possible avec BBGu mais quelques balades tout de même (Lac de Pavin, Lac de Chambon, Besse, La Bourboule (vite fait), Le Mont-Dore, passage à Murol...) et Zépoux a fait un peu de rando en solo et est monté au Sancy par le téléphérique avec Lylys puis avec nous.
Pendant que Zépoux crapahutait sur les volcans, j'ai un pue bouger avec les enfants dans des lieux accessibles aux handicapés c'est à dire accessible aussi en poussette ! BbGu n'était pas très coopératif dans le porte bébé en mode dorsal... sale gosse... ou alors il veut marcher mais là on est pas rentré !
Lac Pavin

Le Mont-Dore et La Bourboule

Le Lac Chambon

 
Le château médiéval de Murol

Ce petit périple m'a réconcilié avec le Massif Central.
J'avais adoré mon voyage scolaire quand j'étais en CE1 (Basé à Aurillac), détesté celui de l'année suivante et moyennement apprécié les vacances en famille en fourgon aménagé qui ont suivi...
Le Massif Central n'était pas franchement mon 1er choix de lieu de vacances... mais sa proximité par rapport aux Pyrénées (ou aux Alpes) et à l'Alsace (où j'adorerais retourner) a fait que et finalement j'en suis ravie. C'est une magnifique région où l'on en prend plein les yeux !



Et où l'on mange bien aussi !
Découverte de spécialité locale (en dehors du St Nectaire) et surtout d'un plat : La truffade (plat originaire d'Auvergne, à base de pommes de terre et de fromage, assaisonnée d'ail et servi avec une salade verte de jambon d'Auvergne). Une tuerie !!!
Nous l'avons dégusté au restaurant La Souillarde à Besse. Miam !

Une région (re)découverte où nous retournerons, ça c'est sur et peut être dans un coin moins "touristique" (bien que là on a pas été déranger par la foule !) et peut être en hiver si l'on dégotte un bon plan. Peut être encore en famille et peut être simplement à 2 aussi... A voir !

Des petites vidéos du séjour : Chaine YouTube de MamanMana (et oui mais chut c'est privé ;) )


Sainte Anne Sur Brivet
9/11/2018

jeudi 20 septembre 2018

CE1 et 7 bougies...

Début septembre, que de choses également !!


Ma grande fille est entrée en CE1 cette année.

Moment difficile pour Aelys cette fois, la classe a été divisée en 2. 
D'un côté les CP-CE1 et de l'autre les CE1-CE2. 
Elle dans la classe des CE1-CE2, ses copines sont dans la classe des CP-CE1...
Coup dur.
Séparée de Mélina et Oriane pour la 1ère fois depuis la Petite Section.
Les 1ers jours n'ont pas été évident. Elle s'est retrouvée un peu isolée parmi son groupe de camarades qu'elle connait depuis sa PS mais qui se sont pas ses copines et qui forme déjà une bande de copines.
Mais la classe lui plait et sa maîtresse aussi.
C'est déjà ça. 
Heureusement, les jours passant, les choses sont rentrés dans l'ordre. Petit à petit. Aujourd'hui, elle ne me dit plus qu'elle est seule. Elle n'en parle pas, je n'en parle pas. Elle sait qu'elle peut venir nous trouver si ça ne va pas.


Et puis le 4 septembre, ma fifille a eu 7 ans.
L'âge de raison dit-on.
Ou de la pré-pré adolescence ? 
Moment où l'enfant se transforme en ado-relou de 7 ans ?
Peu importe, de toute façon c'est comme ça et elle n'en reste pas moins une petite fille, plus si petite, aimante, curieuse et gentille le tout saupoudré d'un bon caractère breton.

BON ANNIVERSAIRE MON ANGE !

Sainte Anne Sur Brivet
20/09/2018

Cet été...

Cet été, nous en avons fait des choses !

Aelys n'a pas le droit de dire qu'elle s'est ennuyée !!

Tout d'abord des vacances en famille tous les 4 en Auvergne pour quelques jours à la station de Super Besse.
Je suis réconciliée avec les volcans du Massif Central ! C'est vraiment magnifique là bas.

A suivit notre séjour à DisneyLand Paris avec Parrain Seb.
BbGu étant resté à la garde de Mamy et Papy Kouta et de Tonton Killian.

Puis direction la Finistère où Aelys a passé une semaine les pieds dans l'eau à Audierne sans papa/maman/frangin.
Comme Zépoux n'était plus en vacances, je suis partie à Morlaix avec BbGu pendant ce temps là, plus quelques jours après avoir récupérer la Miss. 

Un été qui est passé bien vite au final aux multiples teintes.

Des pages à noircir (je vais essayé de m'y atteler...), des photos à trier... 


Quelques photos de l'Auvergne en attendant un article (ou pas lol)



Sainte Anne Sur Brivet
20/09/2018

jeudi 12 juillet 2018

A ma Bleuenn...


Ma panthère...
Mon MiouAquaticus...
Ma folle dingue...
Ma miauleuse casse-couille...
Ma bavarde...
Mon chat de garde...
Ma minette sourde à ron-ron...

Petite chose noire espiègle et griffue, sauvée d'une portée "sauvage" un peu laissée livré à elle-même dans une cabane de jardin.
Minette à peine sevrée, pas vraiment sociabilisée.
Chaton narcoleptique, surexcité, hyperactif.
Terreur des pieds nus.

Tu as tant voyagé avec nous.
Les allers-retours Guipavas-Pleyben-St Martin.
Puis St Nazaire, Prinquiau, Ste Anne.
Mais lundi soir, c'est seule que tu es partie pour ton dernier voyage.
Dans mes bras, sous mes caresses et mes baisers.
Ton regard, ton ronronnement, mes câlins jusqu'au bout...

Un lymphome...
Saloperie.
Il n'y avait rien à faire, rien à espérer...
Je le sais, je l'ai su dès l'instant où le mot a été prononcé. J'ai quand même demandé mais ton pronostic vital était engagé. Une amélioration peut-être à coup de corticoïdes mais pour peu de temps et dans quel état...
Je m'étais promise de tout faire pour toi mais de ne jamais m'acharner.
J'ai dû prendre la décision...
Je t'ai serrée contre moi, câliné, parlé bien que tu ne m'entendes pas, après avoir téléphoné à Yann, qu'il explique à Aelys...
Tu me regardais et chaque fois que tes yeux se posaient sur moi, tu ronronnais fort te lovant dans mes bras, épuisée, respirant mal.
Puis de nouvelles larmes... et cette douleur... que je connais pourtant si bien.

Tu allais avoir 12 ans...

Et maintenant ce vide...
Ce silence.

Et Aelys...
Oh que c'est sur pour elle.
Tu as toujours été là depuis qu'elle est née...
Elle te pleure, te réclame, comprend mais a du mal à l'accepter.
A accepter ton absence...

Tes affaires...
J'ai tout rangé.
Vite.
Peut -être trop mais je ne supportais pas de les voir là sans toi.
Les polaires, le griffoir, les souris sous le canapé, ta laisse dehors, tes harnais...

Le fauteuil, les chaises, la commode, le parc, le bout des lits, même les placards. Là où tu dormais selon tes envies. Vides.
Si vides...

Le jardin.
Vide.
La maison.
Vide.
Et silencieuse...

En vieillissant, tu étais devenue plus câline.
Plus de chat ron-ron sur les genoux le soir.
Plus de chat ron-ron essayant de virer mon ordi/livre de mes genoux pour s'y installer.
Plus de grincements de portes qui s'ouvrent accompagné d'un roucoulement félin.
Plus de bruit de pattes sur le parquet.
Plus de miaulement tonitruant après un atterrissage furtif sur le lit pour réclamer le câlin du soir.
Plus de cavalcade dans le couloir en mode "cheval au galop" suivit du terrible miaulement "de mâle" au beau milieu de la journée ou de la nuit.
Plus de placard qui s'ouvre tout seul.
Plus que le vide.
Et la douleur.
Le chagrin.

L'absence.


Au revoir ma belle panthère, mon petit chat adoré.

Je t'aime.

Sainte Anne Sur Brivet
Mercredi 11/07/2018